L'homme qui survécut à un peloton d'exécution

L'étonnante histoire de Wenceslao Moguel


 

 

Comme plusieurs autres révolutions qui ont eu lieu partout dans le monde, la révolution mexicaine de 1910-1917 a fait de nombreuses victimes. Plus d'un million de Mexicains ont donné leur vie pour défendre leurs idéaux.

 


Au milieu de toute la confusion politique de l'époque se trouvait un homme du nom de Wenseslao Moguel, qui combattait pour un groupe de rebelle qui se révolta en 1915. Son groupe combattait au pour le général rebelle Abel Ortiz de Argumedo, qui venait de trahir son ancien gouverneur. Un tel affront ne passa pas inaperçu et rapidement un haut responsable de l'armée du gouvernement envoya des troupes pour contenir les forces rebelles.


Il envoya 7000 soldats bien équipé et entrainé affronter quelque 5000 rebelles, qui pour la plupart étaient des hommes sans équipement, sans entraînement, essentiellement des civils qui étaient devenus soldat pendant la nuit. L'affrontement eut lieu le 18 mars 1915, et ce fut un véritable massacre. On raconte que la bataille a duré environ 30 minutes.

 

Le dernier groupe de rebelles fut capturé vivant, dans ce groupe se trouvait Wenseslao Moguel. La règle était claire, les révolutionnaires étaient des traîtres et ils seraient exécuter sans aucune forme de procès. Les soldats formèrent donc un peloton d'exécution.

 



Huit soldats ouvrent le feu sur Moguel, mais seulement trois balles le touchent. L'une d'elles le frappe au côté droit du corps, mais ne touche pas d'organes vitaux, l'autre lui touche le bras droit et la dernière le touche à la cuisse gauche. Maintenant au sol, il feint d'être mort. Malheureusement, un officier vient s'assurer que le travail est bien fait et, à bout portant, lui tire une balle en plein visage. Mais ce jour-là, la mort semble avoir trop de boulot. La balle lui toucha la joue et la mâchoire inférieure avant de ressortir. Moguel, toujours vivant, feint d'être mort.


Des soldats s'emparèrent de son corps et le jetèrent parmi les cadavres de ses compagnons d'infortune. Parce qu'il était dans le dernier groupe à se faire exécuté, Moguel ne serait pas enseveli sous les corps, qui ont été laissés à l'air libre. Aussitôt les soldats partis, Moguel, toujours vivant, réussit à se déplacer et à quérir l'aide d'une femme. Cette dernière le dissimula et l'amena voir un docteur.


Une fois la révolution terminée, l'histoire de Wenseslao Moguel fait rapidement le tour du pays. Il devint mondialement célèbre après avoir été invité à Ripley Believe!, une émission de télévision animée par Robert L. Ripley sur le réseau NBC. Il fut présenté comme étant le seul homme ayant survécu à un peloton d'exécution. Wenceslao Moguel Herrera, "El Fusilado de Halacho, mourut de cause naturelle au cours des années 1970.

 

 

 

© Dark-Stories.com - 4 février 2013

Source: http://superpazzesco.wordpress.com

Quelques histoires sélectionnées au hasard