La pouponne et la chaise haute

Une légende urbaine bien connue


 

 La lgende urbaine du bébé mort dans la chaise haute

 

Joannie et Sylvain, un couple de jeunes mariés, préparaient leur semaine de vacances depuis plusieurs mois. Ils devaient se rendre à Machu Picchu, au Pérou, afin de visiter les ruines anciennes qui font la fierté de ce pays d'Amérique latine. Le couple avait embauché Aline, une bonne amie de la famille, afin de prendre soin de leur pouponne durant les 8 jours qu'allait durer leur voyage. Cette dernière, une femme dans la cinquantaine, était une personne de confiance et les nouveaux mariés n'avaient aucune inquiétude. Ils n'avaient aucun doute qu'elle prendrait soin de leur jeune fille et de leur demeure. Cependant, ce matin-là elle était en retard à son rendez-vous. Inquiet, Sylvain composa son numéro de cellulaire. Cette dernière répondit immédiatement.

- Aline ! s'exclama Sylvain lorsqu'il entendit répondre la gardienne. Arrives-tu bientôt ? Nous sommes peut-être déjà en retard ! Nous avons 30 minutes de voiture à faire avant d'être à l'aéroport !

- Oui Sylvain. Désolé, j'ai été retardé ! J'arrive dans environ 15 minutes !

- 15 MINUTES ? Nous avons déjà presque une heure de retard !

- Je suis désolé ! Je suis sur l'autoroute, j'arrive dès que possible !

La frustration gagnait Sylvain qui lâcha un regard désespéré à sa femme. Ils risquaient déjà d'être en retard et il avait été très difficile d'organiser leurs jours de congé avec leurs employeurs respectifs. S'ils rataient leur vol, ils ne pourraient pas en prendre un autre avant trois jours, ce qui ruinait définitivement leur semaine de congé dûment planifiée. Il eut soudainement une idée bien simple.

- Tu arrives dans 15 minutes ? Écoute, nous allons laisser la petite dans sa chaise haute et les clefs de la maison sur la table. Tu n'auras qu'à passer par-derrière, nous allons te laisser la porte déverrouillée !

- Pas de problème ! répondit la gardienne. J'arrive dans quelques instants.

Le couple de jeunes mariés partit en trombe, les bagages étant déjà dans la voiture depuis plusieurs heures. Avant d'embarquer dans l'appareil, la jeune mère tenta en vain de recontacter Aline afin de savoir si tout allait bien, mais cette dernière ne répondit pas.

« Elle doit être en train de s'occuper de la petite,  pensa la mère. Je vais tenter de la rappeler un peu plus tard. »

Le voyage allait bon train et les jeunes mariés visitèrent l'ancienne cité inca comme ils l'avaient tant souhaité. Ils eurent beaucoup de plaisir. Pendant leur périple, il eut cependant une ombre au tableau. Aline ne répondait pas au téléphone et, malgré qu'ils eurent laissé des messages expliquant comment les rejoindre à leur hôtel, elle ne retourna aucun appel. De plus en plus inquiète, la jeune femme téléphona à sa mère.

- Bonjour maman ! Ça va bien ? demanda Joannie.

- Oui bien sûr ! Et toi comment va ton voyage ma belle ?

- Bien ! C'est vraiment extraordinaire ! On va aller se baigner dans des sources d'eau chaude cette après-midi ! J'ai très hâte. Mais je suis un peu inquiète, pourrais-tu passer à la maison pour voir comment Aline s'en tire avec la petite ? J'essaie de la rejoindre, mais ça ne fonctionne pas.

- Pas de problème ! répondit la mère de Joannie. Je passe dès que j'ai cinq minutes.

Plus tard en soirée, la grand-mère se présenta à la maison de sa fille. La place était plutôt tranquille et aucune voiture n'était présente dans l'entrée. Elle savait cependant qu'Aline pouvait peut-être avoir ramener la petite fille chez elle, car rien de l'obligeait à rester dans la maison chez sa fille. Sylvain avait d'ailleurs installé le siège pour pouponne dans l'auto d'Aline afin que cette dernière puisse sortir avec la petite. Mais le silence entourant la demeure inquiéta la mère, qui tenta de rentrer par devant, avant de faire le tour de la maison et constaté que la porte arrière était déverrouillée.

Elle entera à l'intérieur et vu le répondeur de la salle de séjour qui flashait. Il indiquait "14 nouveaux messages". Elle appuya sur le bouton. La voix artificielle du répondeur brisa le silence qui régnait dans la grande demeure. Elle reconnut immédiatement la voix de sa fille.

«  Premier message: Aline, c'est Joannie. Nous sommes à l'aéroport, je vais te donner des nouvelles dès que nous serons arrivés au Pérou ! Bonne semaine ! »

Le deuxième message par contre, avait quelque chose de plus étrange. La voix d'un homme bouleversé avait laissé un message inquiétant.

« Deuxième message: Sylvain ? C'est Denis, le conjoint d'Aline. Elle... Aline a eu un grave accident, elle est à l'hôpital. Sa voiture s'est fait emboutir par un camion et elle est dans le coma. Je sais qu'elle devait aller chez toi ce matin, mais là ça ne marchera pas. Appelle-moi dès que tu peux... »

La vieille dame ne comprenait pas ce qui se passait... Mais où était la petite ?

La réponse ne se fit pas attendre. En entrant dans la salle à manger, elle vit le corps inerte de la petite, presque gris, qui était encore attaché dans sa chaise haute. Abandonnée depuis plusieurs jours, la pauvre petite était morte de faim et de soif.

 


☠  ☠  ☠



Cette histoire est-elle vraie ? Absolument pas. Mais plusieurs versions de cette légende urbaine ont été popularisées au cours des dernières années. Cette histoire cherche principalement à rappeler aux parents qu'il ne faut pas négliger son enfant et qu'il doit toujours se placer au sommet de leurs priorités, même avant un beau voyage.

En fait, des histoires d'horreur sur de mauvais parents qui négligent ou oublient leurs enfants ici et là sont affaires courantes. Même que certaines histoires véridiques se rapprochent beaucoup de cette légende urbaine. En Angleterre, une mère qui s'était absentée "quelques minutes" eut une bien mauvaise surprise de constater que son poupon, en essayant de sortir de sa chaise, s'était pendu. Sa tête était prise dans son harnais et le bambin ne survécut pas.

Une autre mère irresponsable eut plus de chance. Les voisins ayant porté plainte, les autorités découvrirent qu'elle avait laissé son poupon seul dans sa chaise haute toute la nuit. La jeune mère était sortie boire avec des amis.
 
 

Légende urbaine du bébé dans la chaise haute

 

Mais les accidents tragiques existent aussi ! Aux États-Unis, à Hollywood, une jeune mère eut un malaise et mourut alors qu'elle nourrissait son poupon. Lorsque les voisins se plaignirent d'entendre un enfant hurler, la police investit l'appartement pour découvrir le corps de la mère et de son poupon, mort dans sa chaise haute. Les cris provenaient de son ainé, un enfant de deux ans qui était enfermé dans sa chambre depuis deux jours. Le bambin, complètement déshydraté, connut un cependant un bien meilleur sort que son jeune frère.

Ces histoires sont horribles, mais rappellent une chose bien simple ; vos enfants sont fragiles et vulnérables. Ils dépendent de vous, prenez en soins !

 



David Magny pour Dark-Stories.com, le lundi 1er février 2016
Reproduction totale ou partielle interdite sur quelque support que ce soit sans l'autorisation de l'auteur.

Références:

Snopes - Baby High Chair Death ( High chair to Heaven ) 3 juin 2006

 

Dark-Stories.com est partenaire avec Amazon.fr

Acheter depuis nos annonces ou notre boutique apporte un soutien financier au site, merci !