La bête blanche de Picardie

Adaptation du récit de M. Émilien Guilbert, d’Englebelmer (Somme),
tel que raconté en 1880.



 

 

Cette mystérieuse histoire remonte à il y a fort longtemps, à Picardie, dans le Nord de la France, sur une des nombreuses routes de campagnes qui reliaient les petits villages à l’époque.


La nuit venait tout juste de tomber et un homme marchait tranquillement, éclairé par un beau clair de lune, revenant de la ville où il avait été visiter quelques-uns de ces parents. Traversant un champ de luzerne, un curieux bruit le tira de ses rêveries. Observant les champs qui bordaient la route, il crut d’abord que c’était un chien. Il l’appela, mais la créature ne fit aucun son. Il se dit alors que cela devait être un oiseau ou un rat. Il continua donc sa route, mine de rien, jusqu’au moment où, entendant de nouveaux bruits, il eut la désagréable sensation d’être encerclé, les bruits venant quelques fois du champ se trouvant à sa gauche et ensuite des longues herbes qui se trouvaient à sa droite.

 

Accélérant le pas, il continua de regarder partout alentour de lui lorsque soudain, une bête blanche, qu’il n’avait jamais aperçue, lui passa entre les deux jambes et se mit tourner rapidement autour de lui, sans pour autant lui obstruer le chemin. L’homme augmenta encore sa cadence. Prit de frayeur, il tenta de frapper l’animal avec son bâton. La mystérieuse bête blanche évita facilement ses coups et continua à tourner alentour de notre voyageur. Ce petit manège dura longtemps, l’homme essayait désespérément d’assommer la bête qui, elle, continuait à éviter les coups avec une facilité déconcertante.


Arrivé à l’entrée du village, l’homme exténué remarqua avec stupéfaction que la bête qui le suivait se transforma en homme. Mais le pauvre paysan n’était pas au bout de ses peines, à peine la transformation fut terminée que le mystérieux inconnu passa aux cotés de notre voyageur en une fraction de seconde et disparut à l’autre bout du village.

 
L’homme ne comprit jamais ce qui lui était arrivé et la bête blanche de Picardie restera à jamais un mystère, une légende incomprise et mystérieuse.
 

 

À l’époque, les gens croyaient que cette apparition était le vilain tour d’un lutin ou d’une autre de ce type de créatures féeriques, plusieurs théories de l'époque sont aussi en faveur d'une manifestation de loup-garou, la lycanthropie étant une croyance répandue à l'époque.


Vous avez probablement, vous aussi, entendu des bruits étranges si vous avez déjà marché dans les champs, après la tombée de la nuit. Les bêtes monstrueuses et sanguinaires ont marqué l’imaginaire de la France, les textes suivants sont aussi présentés sur Dark Stories et risquent d’intéresser les gens qui s’intéressent aux mystérieuses bêtes qui hantèrent la France.

 

 

 


Également à lire sur Dark Stories;

Les bêtes sanguinaires de France:

 

La Bête de Caen (1632 - 1633)
La Bête de l’Auxerrois (1731 - 1734)
La Bête du Lyonnais (1754 - 1756)
La Bête du Gévaudan (1764-1767)
La Bête du Vivarais (1809 - 1816)
La Bête des Vosges (1977 - 1988)

 

 

Auteur: David M. Kriegher
Reproduction totale ou partielle interdite sur quelque support que ce soit sans l'autorisation de l'auteur.
Références: Wikipédia

Quelques histoires sélectionnées au hasard