Howard Hugues - Un milliardaire un peu bizarre

Le monde secret d'un homme profondément excentrique



 

 

À l’âge de trente ans, Howard Robard Hughes est déjà une légende. Producteur de cinéma, as de l’aviation, tout lui réussit, d’autant plus qu’il est l’un des hommes les plus riches du monde. Cependant, il passera les dernières années de sa vie dans la folie, et mourra dans la misère et la solitude.

Howard Hughes est né en 1905. À l’âge de 18 ans, il hérite de la Hughes Tool Company de son père et fait breveter la seule mèche efficace pour forer les puits de pétrole. D’une valeur théorique de 750 000 dollars quand le jeune homme en hérite, la compagnie a fait en 1972 un profit cumulatif de 745 millions de dollars. À cette époque, l’empire de Howard Hughes englobe de nombreux hôtels et casinos à Las Vegas, Reno et aux Bahamas, des intérêts miniers, des biens immobiliers, et la Hughes Aircraft Company – le 9e fournisseur de l’armée américaine. 

Un homme de grande renommée


Hughes n’est pas célèbre uniquement pour sa richesse. En 1942, il dessine et fait construire le plus grand avion du monde : un cargo surnommé Spruce Goose («l’oie d’épicéa») parce qu’on a utilisé du bois d’épicéa pour sa construction. Il pilote avec beaucoup de plaisir, et tient absolument à faire tous les essais pour la Hughes Aircraft Company. Il bat plusieurs records d’aviation; en 1938, il fait le tour du monde en un temps record, et à son retour, New York l’accueille en héros.

Ses exploits dans d’autres domaines sont également remarquables. Il devient producteur de cinéma à Hollywood, remportant de nombreux succès avec des films comme Hell’s Angels, Scarface, le Hors-la-loi. C’est pendant le tournage du Hors-la-loi qu’il dessine pour l’actrice Jane Russell un soutien-gorge sans bretelles. Sa réputation de séducteur lui vaut les gros titres des journaux.

Puis, à l’âge de 53 ans, Hughes décide mystérieusement de se retirer du monde.
 

 


Howard Hugues, le milliardaire excentrique


Son désir de solitude est absolu. À partir de ce moment, Hughes ne verra plus personne. Tous ces messages passent par une « garde du palais » constituée d’assistants personnels, auxquels il écrit plus souvent qu’il ne parle. Il ne supporte même pas la lumière du jour. Les rideaux de la chambre d’hôtel où il vit sont noirs et fixés par un ruban adhésif. Quand il déménage au neuvième étage de son hôtel à Las Vegas, les boutons de l’ascenseur sont changés pour n’indiquer que huit étages. Hughes réussit même à voyager sans passeport, grâce à l’ingéniosité de ses assistants. Ces derniers ont aussi fait en sorte que son mariage en 1949 avec l’actrice Terry Moore n’apparaisse sur aucun registre officiel.


D’étranges obsessions

 

Hugues rencontre Ava Gardner, dont il tombe immédiatement amoureux. Ava est réputée pour être l'une des plus belles femmes du monde. Il la courtise et la poursuivra de ses assiduités pendant de longues années, allant même jusqu'à l’espionner en la faisant suivre par ses hommes de main et mettre sur écoutes. Ava ne se préoccupe guère de ces « filatures » et refusera toujours ses avances et demandes en mariage tout en conservant son amitié. Cette triste histoire de relations sentimentales conduisit un jour le chanteur Frank Sinatra à émettre publiquement et à plusieurs reprises des menaces de mort contre Howard Hughes. Hughes ne porta pas plainte, mais qu'il s'agisse ou non d'une coïncidence, c'est vers cette époque qu'il commença à vivre de façon inhabituelle.

En 1946, durant le vol d’essai d’un XF-11, Hugues s’écrase avec son avion. Une malencontreuse panne d’essence et une fuite de réservoir le forcent à faire atterrir l’engin sur l’un des larges greens du Los Angeles Country Club. Mais la manœuvre échoue, et Howard Hughes heurte le toit des 803 et 805 Linden Drive, avant de s’écraser au numéro 808, à Beverly Hills. D'après les témoins, la propriété est transformée en brasier et l’appareil est littéralement pulvérisé. Le pilote, lui, s’en tire miraculeusement, avec de multiples fractures, une cage thoracique enfoncée, un poumon percé, et un cœur déplacé du côté droit. Mais pour le milliardaire, sa survie n’a rien d’étonnant : la résistance physique dont il a fait preuve n’est due qu’à sa consommation quotidienne de jus d’oranges frais, pressés en sa présence…

L’alimentation de Howard Hughes est étrange. Il lui arrive de ne manger pendant des mois que de la soupe en boîte. D’autre fois, il ne mange que des steaks, et parfois rien du tout.

Pendant quelques mois, Hughes insiste pour qu’on lui serve de la crème glacée aux noix et à la banane à chaque repas. Lorsque la production de ce parfum cesse, ses assistants paniquent. Une solution se présente que seuls les millions de Hughes peuvent permettre : on demande au fabricant d’en faire spécialement pour lui. Ceux-ci sont d’accord, mais il faut en commander au moins 1200 litres. Bien qu’il faille maintenant trouver où stocker toute cette crème glacée, le personnel de Hughes respire.

 

Extrait: Facts and fallacies ( Sélection du Reader's Digest ) 1988 p. 390 - 391 - Mardi 27 Mars 2007
Reproduction totale ou partielle interdite sur quelque support que ce soit sans l'autorisation de l'auteur.

 

 

Dark-Stories.com est partenaire avec Amazon.fr

Acheter depuis nos annonces ou notre boutique apporte un soutien financier au site, merci !