L'étrange histoire de Connie Franklin

L'homme qui témoigna au procès de ses assassins


 

 

Cette curieuse histoire commence quand un homme, Connie Franklin, déménage dans  une ville du nom de St. James en Arkansas, USA. Le type y travaille pour différents fermiers de la région et s'amourache d'une fille de l'endroit. Environ 3 mois plus tard, il disparaît. Une femme rapporte un chapeau taché de sang qu'elle a trouvé et qui aurait appartenu à Franklin. La police ouvre une enquête, mais ne trouve absolument rien. La petite amie ne sait pas plus où il se trouve. L'enquête piétine.

En automne, la même femme amène la police à une fosse dans laquelle la police trouve des dents et autres petits ossements possiblement humains. La petite amie craque de Connie Franklin craque. Elle raconte une horrible histoire dans laquelle, elle et Franklin, ont été kidnappés par cinq hommes. Franklin aurait été sauvagement battu et tué, alors qu'elle se faisait violé. Les hommes l'auraient menacé de tuer elle et sa famille si jamais elle dénonçait le crime. Les cinq suspects désignés par la jeune femme sont donc arrêtés, la date du procès est fixée au 17 décembre.


Mais voilà que, surprise, quelques jours avant le procès, la presse annonce que  Connie Franklin est de retour en ville. Il a été demandé du travail à des gens pour qui il avait déjà travaillé. Les gens qui le reconnaissent sont formels, c'est bien lui.

 

 

La police va donc l'interroger, mais l'homme nit être Connie Franklin. Il affirme se nommer  Marion Rogers et qu'il n'était jamais venu dans cette ville. Il vient d'une ville voisine où il a une femme et quatre enfants. Les enquêteurs vérifient ses dires et découvrent rapidement qu'il dit vrai. Ils apprennent aussi qu'il a été interné dans un hôpital psychiatrique, d'où il s'était échappé il y a quelques mois avant de venir à Saint James. Il avait alors rencontré sa copine, travailler quelques mois avant de subitement décider de partir sans avertir personne. Il était maintenant de retour.

Cependant, lorsqu'on présente Marion Rogers à son ex-petite copine, elle ne le reconnait pas. Elle affirme qu'il n'est pas Connie Franklin. La femme qui a trouvé le chapeau ensanglanté et les restes humains affirme également qu'il n'est pas Franklin. Cependant, elles sont bien les deux seules, ses anciens partenaires de travail en sont convaincus. On décide donc que Connie Franklin doit venir témoigner  au procès, devant grand jury.

Le 17 décembre, Marion Rogers, soupçonner d'être Connie Franklin est donc témoin au procès des cinq hommes soupçonné de l'avoir assassiné. S'ensuit alors une étonnante mascarade, dans lequel la petite amie de Franklin, son père et une autre témoin affirment que Franklin n'est pas Rogers. Cependant, Rogers reconnait soudainement son ex-petite amie et son père. Les médecins, en utilisant des archives de l'armée, affirment que Franklin et Rogers sont la même personne. Il ne faut pas oublier les cinq suspects du meurtre, qui eux aussi affirment que Franklin est bel et bien Rogers.

Les preuves sont minces, un scientifique de l'époque affirme que les preuves découvertes, ces supposés "restes humains", ne sont pas humains du tout. Un dentiste viendra également témoigner que les dents retrouvées ne sont pas humaines.

L'ex-petite amie de Franklin réaffirme son histoire de viol et de meurtre et cette fois un témoin vient corroborer sont histoire. Ce témoin est le fils du cousin de cette dernière, il aurait été témoin de la scène, mais il est sourd et muet, ce qui complique encore une fois le procès.

Après avoir été questionné par la défense, Rogers affirme qu'il est bien Franklin, et que le soir du 9 mars, date à laquelle il a prétendument été assassiné, il avait se saouler avec les accusés. Sur le chemin du retour, il était tombé de sa mule. Il avait revu sa petite amie le lendemain. Selon lui, elle avait affirmé vouloir retarder le mariage, alors il avait décidé de partir tout simplement. Il fit plusieurs efforts pour expliquer sa vie et ses déplacements, mais en fin de compte cela devenait de plus en plus mélangeant pour le jury. Le procès dura deux jours.

Finalement, le jury a indiqué qu'ils étaient dans l'impasse. L'histoire étant trop compliquée. Le juge, exaspéré, prit donc les choses en main en forçant le jury à prendre une décision, ce procès avait déjà coûté 8000$ et il n'était pas question que cette mascarade se poursuive plus longtemps. Le jury délibéra quelques minutes avant de donner leur verdict: non coupable. Les prétendus assassins furent donc libérés.


Cette histoire compliquée et Collin Franklin allaient passer à l'histoire, ce fut le seul procès dans lequel un homme témoignait au procès de ses assassins. Une véritable histoire de fou. On ne sait que peu de choses du la vie qu'à vécut Marion Rogers après le procès, mais il devait mourir jeune. Il fut retrouvé, trois ans plus tard, sur le long d'une route. Il était apparemment mort de froid.

 

David Magny © Dark-Stories.com - 8 février 2013
Reproduction totale ou partielle interdite sur quelque support que ce soit sans l'autorisation de l'auteur.