Les enfants sauvages



Les enfants sauvages (3 parties)





 

Un enfant sauvage est un enfant qui, perdu ou abandonné, a vécu à son plus jeune âge, reclus de la société, à l'écart de tout contact humain. Certains enfants sauvages ont été rejetés par leurs parents pour cause de graves handicaps physiques ou mentaux. D'autres enfants ont vécu de graves traumatismes avant d'être abandonnés.

Il existe de nombreux récits de cas d'enfants élevés (ou ayant été élevés) par des animaux sauvages. Ces récits évoquent des loups, des ours ou d'autres animaux hostiles, ayant adopté un enfant comme l'un des leurs. Les cas documentés les plus abondamment discutés et par des témoins compétents voire des scientifiques, sont au nombre de 5 ou 6 parmi la cinquantaine de cas recensés depuis le XIVe siècle. Il existe des histoires, bien plus rares, d'enfants élevés par des herbivores (antilopes en Afrique). La différence de résultat entre enfant élevé par des omnivores ou carnivores et enfant élevé par des herbivores permet de se poser de très bonnes questions, sur le lien entre comportement alimentaire et comportement social. Dans le cas d'enfants élevés par des herbivores, il faut noter l'adaptation posturale à la course[réf. nécessaire]. Le cas d'enfants élevés par des louves repose sur un fondement biologique de ces quadrupèdes, la pseudogestation (grossesse nerveuse des louves dominées qui amplifie leur amour maternel)1.

L'expression enfant sauvage est apparue dans le rapport de police de Guiraud et Constant de Saint-Estève relatant la première et la seconde capture du « sauvage de l'Aveyron ».

La psychologie s'est intéressée au cas de ces enfants pour discuter les rapports entre culture et nature (quels apports culturels nécessite un petit d'humain pour devenir un humain ?) et pour discuter la place du déterminisme précoce dans l'ontogénèse. Mais les informations extrêmement fragmentaires sur leur vie antérieure (âge de l'abandon, durée de celui-ci, capacités acquises au moment de l'abandon…) font que les enfants sauvages ne constituent pas véritablement des cas permettant de discuter scientifiquement ces questions.

 

Quelques histoires sélectionnées au hasard