Newsletter - Inscription

 

Parfums de poisons


 

De sombres anecdotes de l'histoire des parfums...


Les parfums ne datent pas d'hier, les premières preuves de parfums, volontairement fabriqués, datent de l'Égypte antique. Au fil du temps, cet art fut perfectionné par les Romains, les arabes et les grecs. La mode conquit définitivement l'Europe dès le 14e siècle, mais était principalement réservée à la noblesse, afin de couvrir les odeurs corporelles causées par le manque d'hygiène de cette époque. Les plus pauvres, eux, cueillaient des fleurs qu'ils gardaient dans leurs poches.

 

Dès le 17e siècle, cette industrie a pris de l'ampleur en Europe, et nombreux cultivateurs produisaient des herbes aromatiques pour les parfumeries. À cette époque, les parfumeurs étaient aussi reconnus pour leurs habiletés à produire des poisons. Car, en effet, leurs connaissances en chimie les poussaient à faire beaucoup d’expérimentations, et avec la connaissance des parfums venait la connaissance des poisons.

L'affaire des Poisons est une série de scandales impliquant des empoisonnements survenus entre 1679 et 1682, secoua Paris et la Cour. Des gens importants et membres de la famille royale étaient impliqués, cela provoqua donc une « chasse aux sorcières » et aux empoisonneuses.


L'incontournable histoire de cette affaire est celle de la marquise de Brinvilliers, maîtresse d'un officier de l'armée. À la mort de ce dernier, ses héritiers découvrirent une série de lettres écrites par la marquise. Cette dernière avoue, au travers de ces pages, avoir empoisonné son propre père et ses deux frères pour s’approprier leur part d’héritage.


Les nombreuses reconnaissances de dettes et services rendus par son amant éclabousseront plusieurs autres personnalités, provoquant une suite de troublantes investigations. Des fioles contenant du poison sont retrouvées et analysées, il n'y a plus de doute possible.

La marquise est donc arrêtée alors qu'elle se cachait dans un couvent. Elle sera jugée et exécutée.

 

 

Marie Angélique de Scorailles, une duchesse qui avait perdu les faveurs de son amant, Louis XIV, fut empoissonnée, en 1681, par des gants qu'elle reçu en cadeau. La jeune duchesse n'avait que 20 ans, mais un accouchement difficile avait ruiné sa beauté et le roi se désintéressa d'elle. Ces gants avaient été enduits d'un poison parfumé, que sa peau absorba graduellement lorsqu'elle les porta. Une tentative d'empoisonnement avait échoué quelques semaines plus tôt, alors qu'elle n'avait pas bu l'eau empoissonnée qu'on lui avait servie.

Encore aujourd'hui, de nombreux parfums contiennent des produits nocifs pour la santé...

Car l'important n'est pas de vivre vieux, mais bien de sentir bon...  N'est-ce pas ?

 

Quelques histoires sélectionnées au hasard