Newsletter - Inscription

 

Les éléphants et la guerre du bacon


 

Du bacon et des jeux ! La sombre histoire du cochon de guerre


Lorsque le plus grand ennemi de la Rome antique, Hannibal, réussit à se procurer plusieurs éléphants de guerre, les Romains étaient dans le pétrin. Parce que si le cheval est l’ancêtre de la voiture, celui du tank est sans aucun doute l’éléphant. Utilisées dans de nombreuses guerres, les cavaleries d’éléphants ont toujours été un atout majeur sur les champs de bataille. Non seulement ils sont généralement équipés d'armures, mais des archers sont postés sur leurs dos.

 

Cette technique de combat très efficace qui permet à cette cavalerie lourde de pénétrer et désorganiser les lignes ennemies. Les éléphants ne font pas seulement fuir les soldats, les chevaux sont également pris de panique devant de tels adversaires.

Malheureusement pour les romains d’ailleurs, car Hannibal et ses éléphants sont parvenus à pénétrer le territoire de l’empire romain et remportent victoire après victoire, cela en faisant subir de catastrophiques pertes chez les Romains. En octobre 218 av. J.-C., pour se rendre en Italie, Hannibal a dû faire traverser les Alpes à ses éléphants: 35 d’entre eux sont morts durant les 18 jours du parcours. Bien sûr, cette cavalerie d’élite est difficile à transporter et que les bêtes décèdent souvent de leur blessure ou à cause du froid, mais les éléphants de guerre font des ravages sur les champs de bataille et l'affrontement est imminent.

Mais les soldats romains n'ont pas peur. Ils restent en position, prêts, encore une fois, à affronter la charge des pachydermes en armure. Si les éléphants atteignent leurs troupes, ce sera un désastre. Mais les Romains ont une arme secrète. La même arme qu'avait Alexandre le Grand lorsqu'il a conquis le nord de l'Inde.

Alors que les éléphants foncent dangereusement vers les Romains, il est temps de donner le signal.

« Allumez les cochons ! »

Les cochons de guerre, célèbres sous le nom de « war pigs », préalablement couverts de résine inflammable ou d'huile, sont allumés et lâchés sur le champ de bataille. L'impact est immédiat. Terrorisés, les éléphants paniquent et s'enfuient, ravageant leurs propres troupes et tuant plusieurs de leurs hommes. Cela provoquant de grandes pertes chez l’ennemi, il était alors temps de donner l'assaut afin de profiter de la confusion. La victoire est maintenant possible.

 


Car si nous savons tous que les cochons possèdent le don de transformer de l’herbe en bacon, les stratèges militaires leur ont découvert une deuxième utilité non négligeable ; ils peuvent être des alliés efficaces sur un champ de bataille. Les éléphants sont en effet dérangés par certains couinements aigus produits par les cochons. Pour s'assurer que ces derniers couinent de façon constante, rien de mieux que de les couvrir d'huile et des allumer. Les couinements de détresse sont contagieux et font fuir les éléphants.

Les cochons flambés furent donc les premiers missiles antichars utilisés sur les champs de bataille. Malheureusement, ces méchouis sur quatre pattes étaient plutôt difficiles à diriger, ils couraient dans n’importe quelle direction et pouvaient se retourner contre leurs propres troupes. En effet, un cochon en feu n’est pas un ami très fidèle.  Ils ne couraient pas toujours bien longtemps, quelques-uns mourraient beaucoup trop vite pour être efficaces.

Mais cette fois, les Romains parvinrent à repousser les attaques d’Hannibal. Ils purent donc festoyer, et manger du bacon.

 

David Magny, pour Histoires macabres et insolites

Références:

http://en.wikipedia.org/wiki/War_pig
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89l%C3%A9phant_de_guerre#En_Occident.2C_.C3.89pire.2C_Carthage_et_Rome
http://fr.wikipedia.org/wiki/Deuxi%C3%A8me_Guerre_punique
http://fr.wikipedia.org/wiki/Passage_des_Alpes_par_Hannibal
http://mentalfloss.com/article/30669/9-weapons-failed-spectacularly-and-1-possibly-didn%E2%80%99t#ixzz2bX27blDE